<p>Cathy Josefowitz, <em>Sans titre</em>, 1974. Courtesy des Amis de Cathy Josefowitz.</p>

Cathy Josefowitz

The Thinking Body

dim 28 nov 21 – dim 30 janv 22
sam 27 nov 2021​, 17:00 - 21:00

Entrée libre 
MAR - DIM 13:00 - 19:00

MEDIATION
Visite flèche : tous les week-ends, 16:00 (20’)
Curator tour avec Claire Hoffmann & Elise Lammer mercredi 12 janvier à 19:00

Performance de Garrett Nelson Anacrónica III: The Mesmeric Sermons of the Nudists samedi 27 novembre durant le vernissage

Le Kunsthaus Langenthal, le Centre culturel suisse. Paris, et le MACRO Roma, en collaboration avec la commissaire Elise Lammer et Les Amis de Cathy Josefowitz, sont heureux de présenter une exposition rétrospective et itinérante consacrée à l’œuvre de Cathy Josefowitz (1956-2014). Elle se tiendra successivement dans les trois institutions entre le mois d’août 2021 et le printemps 2022. 

L’exposition The Thinking Body, à ce jour la plus importante de l’oeuvre de Cathy Josefowitz (1956–2014), présente l’ensemble de
la production de l’artiste, dans laquelle peintures et dessins dialoguent avec son travail chorégraphique. Toute sa vie, Josefowitz
n’a cessé de déconstruire la hiérarchie entre arts dramatiques et arts plastiques : à travers des réalisations dont les dimensions et
l’expression reflètent l’étendue et l’impact de son propre corps, son oeuvre incarne la réconciliation de deux mediums que l’histoire
de l’art a souvent considérés comme disjoints. C’est le corps — en mouvement et en relation avec d’autres corps — qui constitue le coeur de son travail.

Décédée à Genève en 2014, Cathy Josefowitz laisse à la postérité plus de 3000 oeuvres d’art qui couvrent une période de plus de quarante ans. Si l’oeuvre considérable de cette artiste suisse cosmopolite a rarement été exposée de son vivant, elle peut désormais être repensée sur fond de discours actuels. En effet, elle fait singulièrement écho aux questions d’identité en lien avec le corps, qui émergent en Europe ou ailleurs dans le monde occidental, mais aussi aux questions de représentation et d’autoreprésentation, ainsi qu’à la montée d’un nouvel activisme féministe.

Cette exposition rétrospective met en évidence la contribution de Cathy Josefowitz à l’histoire de l’art et de la danse contemporaine et offre aux visiteur.ses l’occasion de découvrir une artiste dont l’oeuvre reste aujourd’hui encore méconnue.

L’exposition au Centre culturel suisse est conçue par les curatrices Claire Hoffmann et Elise Lammer, dans le cadre un projet accompagné par Elise Lammer, réalisé conjointement par le Kunsthaus Langenthal (cur. Raffael Dörig), le Centre culturel suisse et le MACRO Roma (cur. Luca Lo Pinto) qui présente des expositions successivement dans chacune de ces institutions entre 2021 et 2022. Avec le soutien de l’association Les Amis de Cathy Josefowitz (Genève), l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain (Lausanne) et La Becque | Résidence d’artistes (La Tour-de-Peilz).

PERFORMANCE

L’exposition donne aussi lieu à une nouvelle œuvre performative de l’artiste Suisse-Américan Garrett Nelson (*1982). Dans sa recherche sur l’artiste danseuse-peintre, Nelson explore le contexte de la danse expérimentale ainsi qu’une forme de peinture qui « prend corps ». La performance sera présentée au Kunsthaus Langenthal, au Centre culturel suisse ainsi qu’à Arsenic, centre d’art scénique contemporain, à Lausanne, en collaboration avec La Becque | Résidence d’artistes, La Tour-de-Peilz.

Dossier de presse

Télécharger le dossier de presse - FR
Télécharger le dossier de presse - EN

Partenaires

En partenariat avec Le Kunsthaus Langenthal, le MACRO Roma. Performance de Garrett Nelson en partenariat avec l’Arsenic à Lausanne et La Becque, La Tour-de-Peilz.

dim 28 nov 21 – dim 30 janv 22
sam 27 nov 2021​, 17:00 - 21:00