<p>Garrett Nelson <em>Anacrónica II: Lying on the Hip</em>, Arsenic, Lausanne, 2021 © Diane Martin</p>

Garrett Nelson

Anacrónica III: The Mesmeric Sermons of the Nudists

sam 27 nov 2021​, 18:00
env 30'
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Dans le cadre de l’exposition de Cathy Josefowitz The Thinking Body 

Anacrónica III: The Mesmeric Sermons of the Nudists est un projet mené par le.a performeu.r.se et chercheu.r.se Garrett Nelson autour de l’œuvre et de l’héritage de l’artiste Suisse Cathy Josefowitz (1956–2014). L’objectif de la recherche est d’accorder à un.e artiste vivant.e l’accès aux archives de l’ensemble de l’œuvre de Cathy Josefowitz, afin de créer un dialogue transgénérationnel entre deux artistes dont le travail est à l’intersection de la danse, la performance et des queer studies.

Anacrónica III: The Mesmeric Sermons of the Nudists est la troisième et dernière pièce d’une trilogie d’installations et de performances dans lesquelles Garrett Nelson présente de nouvelles sculptures et peintures aux côtés d’oeuvres de Cathy Josefowitz. Présentée dans la salle de spectacle, boîte noire du CCS, la performance se déroule dans un espace onirique. L’installation scénographique comprend des ombres de peintures rupestres, des combinaisons peintes, des objets traditionnels suisses et deux nouvelles peintures de scènes sexuelles en darkroom. Interprétée par les danseurs parisiens Marius Barthaux et Simon Peretti, Anacrónica III: The Mesmeric Sermons of the Nudists est une chorégraphie inspirée d’une fiction délirante et lubrique d’un temps égaré, un poème sur une nappe et une maison faite de brume ainsi qu’un hommage au poète italien Sandro Penna (1906, Pérouse –1977, Rome). Largement inédite, l’œuvre de Penna est composée de poèmes et de quelques romans explorant l’amour et l’homosexualité. De son vivant, son œuvre a été révélée et soutenue par Pier Paolo Pasolini et Umberto Saba.

La performance de Nelson se termine par A Sailor Being Tired, une ballade appalachienne originaire des environs de l’Indiana, aux États-Unis, où l’artiste est né.x et où ses ancêtres ont immigré. Dérivée de diverses influences européennes et africaines, dont les ballades anglaises, la musique traditionnelle irlandaise et écossaise et le blues afro-américain, la musique appalachienne évoque souvent des souvenirs nostalgiques du chez soi et des
êtres chers.

Le titre de l’œuvre, The Mesmeric Sermons of the Nudists, forme une inversion positive de la digression d’Albert Camus à propos des mangeurs naturistes dans L’été (1954) : “… se mettent nus au soleil pour un déjeuner frugal. Non qu’ils aient lu les prêches ennuyeux des naturistes, ces protestants de la chair (il y a une systématique du corps qui est aussi exaspérante que celle de l’esprit).”

Garrett Nelson a été invité à développer ce projet organisé conjointement par l’Arsenic — Centre d’art scénique contemporain, Lausanne, le Centre culturel suisse. Paris, la résidence d’artistes La Becque, La Tour-de-Peilz, et le Kunsthaus Langenthal, en collaboration avec la curatrice Elise Lammer et l’association Les amis de Cathy Josefowitz. La performance fait suite à une résidence d’un mois durant l’été 2021 à La Becque sur l’invitation du CCS, pendant laquelle Garrett Nelson a eu accès aux archives de Cathy Josefowitz à Genève. Des visites de studio et des échanges avec des experts du travail de Cathy Josefowitz et des commissaires d’exposition ont en outre nourri cette recherche.

éléments biographiques

Garrett Nelson réalise des œuvres d’art qui relèvent de la performance, du texte et de l’image. Son travail est souvent en relation directe avec celui d’autres artistes, écrivain.e.x.s, architectes et activistes, créant des dialogues, des collaborations, des analyses critiques, des recadrages historiques et des accompagnements. Iel vit en Argentine et en Suisse et est doctorant à l’Universidad Nacional Córdoba. Iel travaille sur l’histoire contemporaine de la voix dans l’art de la performance comme stratégie féministe queer pour prendre de l’espace et créer de la visibilité. Expositions passées entre autre : au Museo de la Ciudad Mexico, à la Kunsthalle de Zurich, à Taylor Macklin de Zurich, à Oslo10 Basel, à la Kunsthalle de Bâle, au Centre PasquArt de Bienne, au SALT Galata d’Istanbul, aux Urbaines de Lausanne, à la Biennale de Sinop en Turquie et au Munar de Buenos Aires.

sam 27 nov 2021​, 18:00
env 30'
Entrée libre dans la limite des places disponibles