Keyna Eleison

More of what we don’t see

mar 06 avril 2021​, 20:00

En ligne en direct sur notre chaîne Twitch

Ouvert à toutes et tous sans réservation. Pour poser des questions lors la conférence la création d’un compte Twitch est nécessaire

En anglais 

« Comment l’effort individuel peut-il contribuer à forger l’idée collective quand la structure de la société nous incite à des victoires solitaires ?… Il suffit d’être un corps féminisé et, de surcroît, racisé. Vous représentez alors à vous seule toute une génération : un discours, un coup, et c’est soudain une erreur collective. Comment faire face à cette segmentation sociale si l’art et le combat sont liés tels la matière et le moyen de la pensée ? Comment se positionner d’un côté de l’humanité et conscientiser notre responsabilité, même passive ? Je me rends compte que rejoindre un chœur est une manière de mettre son corps et sa voix au service d’un projet commun, même si cela a ses contraintes et ses limites. Un autre moyen est de prêter attention à ce que nous ne voyons pas, à ce qui n’est pas vu structurellement. Plus de questions que de réponses… » Keyna Eleison

Ce deuxième volet de la série de conférences Faire et défaire l’exposition – Penser des pratiques responsables en temps de crise planétaire sera diffusée en live sur notre chaine Twitch puis fera l’objet d’une publication sur la plateforme féministe de recherche en design politique Futuress.org

Tout le programme, ici

When I bite the word, please don't rush me, I want to chew, rip between your teeth, the skin, the bones, the marrow of the verb, and so.. to verse the core of things...
Conceição Evaristo, Calm and Silence, 2008
éléments biographiques

KEYNA ELEISON
Keyna Eleison est curatrice, autrice, chercheuse, descendante de griots et chamane, narratrice, chanteuse et recueilleuse de récits ancestraux. Titulaire d’un master en histoire de l’art et d’un bachelor en philosophie, elle est spécialisée en histoire de l’art et architecture. Elle est membre de la Commission du patrimoine africain pour la candidature du Quai de Valongo au patrimoine mondial de l’UNESCO. Eleison a été commissaire de la 10e Biennale internationale d’art SIART, en Bolivie. Actuellement, elle tient une chronique à la revue Contemporary& América Latina, tout en étant professeure du programme d’enseignement libre de l’école d’arts visuels de Parque Lage, à Rio de Janeiro. En 2020, elle a été nommée directrice artistique du Musée d’art moderne de Rio de Janeiro, conjointement avec Pablo Lafuente.

Partenaires

Coproduction: CCS et Futuress.org