Lionel Baier, Jean-Marc Chapoulie, Richard Dindo & Collectif Videoladen

Séances du dimanche

dim 10–31 oct 2004
Les plus beaux livres suisses 2003 Véronique Mauron & Claire de Ribaupierre
10.10 LIONEL BAIER   “Garçon stupide” (2004, 94’, 16 mm) Premier long métrage de fiction du cinéaste lausannois, “Garçon stupide” relate l’histoire d’un jeune gay, Loïc qui fuit les sentiments et ne sait pas où il va. Sa seule amie est Marie, une gardienne de musée qui l’héberge chez lui. Tourné entre Lausanne et Bulle, ce film s’insère dans le cercle des films romands …

10.10 LIONEL BAIER “Garçon stupide” (2004, 94’, 16 mm)
Premier long métrage de fiction du cinéaste lausannois, “Garçon stupide” relate l’histoire d’un jeune gay, Loïc qui fuit les sentiments et ne sait pas où il va. Sa seule amie est Marie, une gardienne de musée qui l’héberge chez lui. Tourné entre Lausanne et Bulle, ce film s’insère dans le cercle des films romands réalisés avec d’infimes budgets, tels «Des épaules solides» de Ursula Meier et «On dirait le Sud» de Vincent Pluss, des films qui s’orientent explicitement vers une esthétique faisant référence au cinéma documentaire

17.10 Jean Marc-Chapoulie, L'alchimicinéma, Témoin n°1 bis
Ce qui sert de preuve, ce qui atteste, fait mémoire, ce qui permet de constater, de vérifier, ce qui sert de repère, de point de comparaison, de modèle. Des traditions auvergnates filmées par André Ricros aux vidéo-brochures d’Olivier Bosson en passant par le film posthume d’un soldat russe (Seconde Guerre Mondiale). « L’histoire ayant pour matière (ce) qui n’a pu tomber sous le sens de quelque témoin » Paul Valéry.

24.10 - Richar Dindo, “Ni olvido, ni perdon” (2003, 85', 35 mm)
Le cinéaste suisse Richard Dindo a choisi de s’intéresser à la journée sanglante du 2 octobre 1968 durant laquelle l’armée mit fin violemment à un mouvement de contestation estudantin avant l’ouverture des Jeux olympiques de Mexico. En donnant la parole aux témoins directs des événements, il met en lumière un épisode tragique et oublié de l’histoire sud-américaine.

31.10 COLLECTIF VIDEOLADEN - “Züri Brännt” (Zurich brûle) (1981, NB, 100’, 16mm)
Ce documentaire culte réalisé par le collectif Videoladen avec des moyens modestes au moment des émeutes zurichoises de 1981 servit de manifeste à une jeunesse qui contestait l’ordre policier de la société bourgeoise suisse.

 

dim 10–31 oct 2004

Centre culturel suisse. Paris
38 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
Entrée au fond du passage
Expositions : mardi–dimanche 13h–19h
Événements : selon programme
T +33 (01 42 71 95 70
ccs@ccsparis.com 

Librairie
32 rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
mardi–vendredi 10h–19h / samedi–dimanche 13–19h
T +33 (01 42 71 44 50
librairie@ccsparis.com

///
Suite à l'annonce des nouvelles mesures gouvernementales, le CCS ferme ses portes temporairement.
Réouverture de l'espace expositions / spectacles le 15 décembre 2020
Réouverture de la librairie le samedi 28 novembre 2020

Le CCS est une antenne de Pro Helvetia,
Fondation suisse pour la culture.
www.prohelvetia.ch

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.