Lucia Pietroiusti

Trees in Forests, Webs, Onions

mar 20 avril 2021​, 20:00

En ligne en direct sur notre chaîne Twitch

Ouvert à toutes et tous sans réservation. Pour poser des questions lors la conférence la création d’un compte Twitch est nécessaire

En anglais 

Au cours de cette brève intervention, Lucia Pietroiusti abordera trois projets en cours qui envisagent les rôles et l’organisation possibles des institutions culturelles par rapport à la justice et l’équilibre environnementaux : General Ecology, expérimentation de changement simultané, programmatique et systémique, Back to Earth, mode de programmation engagé et en réseau, ainsi que le travail à venir du General Ecology Network, qui tente de tisser ces éléments dans des méthodologies à travers une collaboration inter-organisationnelle. Ces travaux suivent tout un ensemble de considérations sur ce qu’il y a d’inextricable entre la métaphore et la matière, ou entre l’abstraction et l’ontologie.

Ce troisième volet de la série de conférences Faire et défaire l’exposition – Penser des pratiques responsables en temps de crise planétaire sera diffusée en live sur notre chaine Twitch puis fera l’objet d’une publication sur la plateforme féministe de recherche en design politique Futuress.org

Tout le programme, ici

éléments biographiques

LUCIA PIETROIUSTI
Lucia Pietroiusti est la curatrice de General Ecology aux Serpentine Galleries, à Londres, et de Sun & Sea (Marina) par Rugile Barzdziukaite, Vaiva Grainyte et Lina Lapelyte, pavillon lituanien à la 58e Biennale de Venise (récompensé par le Lion d’or). À la Serpentine, Pietroiusti a fondé, programmé et organisé le projet à long terme General Ecology qui consiste en une volonté stratégique et transorganisationnelle de mettre en œuvre des principes écologiques dans les programmes publics, infrastructures internes et réseaux des galeries. Pietroiusti est également co-commissaire de Back to Earth : ce programme (en cours) pour les 50 ans de la Serpentine est consacré à l’environnement et invite plus de 65 artistes à concevoir des campagnes, prototypes ou interventions environnementales sous forme d’œuvres d’art. Pietroiusti est l’une des commissaires de la Biennale de Shanghai 2020-2021 (avec Marina Otero Verzier, Filipa Ramos, You Mi, curateur principal : Andrés Jaque). En 2022-2023, Pietroiusti se joindra à James Bridle pour monter une section du festival d’Helsinki consacrée à l’intelligence artificielle et plus qu’humaine. Elle a publié notamment More-than-Human (avec Andrés Jaque et Marina Otero Verzier, 2020), Microhabitable (avec Fernando García-Dory, à paraître en 2021), PLANTSEX (MAL Journal, 2019) et Sun & Sea (Marina) (2019).

Partenaires

Coproduction : CCS et Futuress.org