Littératures suisses d'automne 2021

ven 03 – sam 04 déc 2021
ven 03 déc 2021 19:00
sam 04 déc 2021 19:00
Entrée libre sur réservation

Samedi 4.12
↘ 15h-18h signatures au BHV Marais (52 Rue de Rivoli, 75004 Paris)
↘ 18h-19h signature à la librairie du CCS (32 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris)

Ce quatrième focus littéraire met en lumière la rentrée automnale suisse. Le temps de deux soirées, auteur.trice.s et professionnel.le.s du secteur proposent lectures, performances, rencontres et débats, donnant un aperçu de la scène littéraire contemporaine. Programme ci-dessous.

vendredi 3 décembre

Rencontres, lectures, présentations au CCS :
19h / Rebecca Gisler et son roman D’oncle paru aux éditions Verdier
19h30 / Pierrine Poget et son éssai/récit de voyage Warda s’en va. Carnets du Caire paru aux éditions La Baconnière
20h / Pause
20h30 / Fabiano Alborghetti accompagné de Christophe Mileschi (traduction) et son roman Maiser (l’homme du maïs), paru aux éditions d’en bas
21h / Arno Camenisch et son roman La dernière neige paru aux éditions Quidam

samedi 4 décembre

Signatures au BHV Marais (52 Rue de Rivoli, 75004 Paris) :
15h-16h30 / Signatures en présence de Simone Baumann, Rebecca Gisler et Blaise Hofmann
16h30-18h / Signatures en présence de Simone Baumann, Michel Layaz, Pierrine Poget et Julien Sanssonens

Signature à la librairie du CCS :
18h / Signature de Septembre éternel de Julien Sansonnens, paru aux éditions de l’Aire

Rencontres, lectures, présentations au CCS :
19h / Simone Baumann accompagnée de Thomas Ott (traduction) et sa bande dessinée Simone et moi, parue aux éditions Martin de Halleux (FR) / éditions Moderne (CH)
19h30 / Blaise Hofmann et son roman/récit de voyage Deux petites maîtresses zen paru aux éditions Zoé
20h / Pause
20h30 / Julien Sansonnens et son roman Septembre éternel, paru aux éditions de l’Aire
21h / Michel Layaz et son roman Les vies de Chevrolet, paru aux éditions Zoé

Biographies

Rebecca Gisler est née en 1991 à Zurich. Diplômée de l’Institut littéraire suisse et du master de création littéraire de l’université Paris-8, elle écrit en français et en allemand. Elle est également traductrice.

Pierrine Poget est née en 1982 à Genève, elle y a étudié la littérature et l’histoire de l’art. En 2014, elle a participé au programme Parrains & poulains avec la poétesse Sylviane Dupuis. En 2016, son recueil Fondations a obtenu le Prix de poésie C.F.Ramuz. Elle est cofondatrice de l’association C-FAL, Centre de formation littéraire et artistique.

Fabiano Alborghetti (1970) est un poète et un promoteur culturel suisse de langue italienne. Il fait partie de la commission scientifique du festival Babel à Bellinzona et rédacteur en chef de la collection de poésie pour les éditions Gabrielle Capelli Editore de Mendrisio. Depuis mai 2017 il est membre du conseil de direction de l’A-D-S (Autrices et Auteurs de Suisse). Il a publié cinq recueils de poésie ainsi que plusieurs plaquettes et ouvrages d’artiste. Ses poèmes ont été traduits dans plus de dix langues, pour des revues, des anthologies ou bien des recueils in extenso. En 2018, il reçoit le Prix suisse de littérature pour son dernier recueil Maiser (éd. Marcos y Marcos, Milan). Depuis septembre 2019, il s’occupe de la section consacrée à la littérature suisse du magazine international Caravanseray.

Arno Camenisch est né en 1978 à Tavanasa dans le canton des Grisons. Il écrit en allemand et en romanche (Sursilvan). Il a étudié à l’Institut littéraire suisse à Bienne, ville où il vit. Son premier roman Sez Ner paraît en 2009 aux éditions Urs Engeler ; il sera suivi de Hinter dem Bahnhof paru aux éditons d’en bas en 2010 et d’Ustrinkata en 2012. Arno Camenisch a déjà obtenu plusieurs distinctions, entre autres le Prix Schiller de la Banque cantonale zurichoise et le Prix de littérature de Berne (en 2010 et 2011). Il est traduit en 18 langues.

Simone F. Baumann (F. pour Floriane) est née en 1997 près de Zurich en Suisse où elle vit aujourd’hui. À dix-huit ans, elle débute le récit de sa vie en bande dessinée. En 2017, son travail est récompensé par un Prix Fumetto du festival de BD de Lucerne. En 2019, elle est lauréate du prix culturel de la ville de Zurich dans la catégorie Littérature. En 2020, elle reçoit la bourse Migros Kulturprocent. En avril 2021, elle publie chez Edition Moderne l’édition allemande de Simone et moi (Zwang), son premier livre, suivie en septembre de l’édition française aux Éditions Martin de Halleux.

Blaise Hofmann est un écrivain suisse de langue française, licencié en Lettres à l’Université de Lausanne (français, histoire, psychologie). Après Billet aller simple (2006), distingué par le prix Georges Nicole, il a publié Estive (Éditions Zoé, 2007) pour lequel il a reçu le prix Nicolas Bouvier 2008. Il collabore avec divers journaux suisses romands, comme journaliste (L’Hebdo), chroniqueur (24 Heures, Le Nouvelliste, Terre&Nature, etc.) et anime des ateliers d’écriture, notamment à l’Institut littéraire suisse, à Bienne. Auteur d’une dizaine de romans et récits de voyage, il obtient la Bourse Leenaards 2009. Il écrit aussi régulièrement des pièces de théâtre et des livres jeunesse, dont Les Mystères de l’eau (2018) et Jour de Fête (2019). Il est l’un des deux librettistes de la Fête des Vignerons en 2019.

Julien Sansonnens est né à Neuchâtel (1979). Il partage son temps entre Lausanne et le Valais, où il travaille dans le domaine de la santé publique. Editorialiste à l’hebdomadaire Gauchebdo entre 2007 et 2016, il contribue l’année suivante au cahier suisse de Paris Match par des critiques littéraires. En 2015, il créé Lettres romandes, un podcast consacré à la littérature. En 2017, il est cofondateur de la revue littéraire La cinquième saison. Il est l’auteur de plusieurs romans et d’un recueil de nouvelles. En 2018, il publie L’enfant aux étoiles, roman inspiré du drame de l’Ordre du temple solaire, pour lequel il reçoit le prix Édouard Rod l’année suivante.

Michel Layaz, né le 15 août 1963 à Fribourg (Suisse), est un écrivain suisse ; il vit actuellement à Lausanne et Paris. En 1989, il obtient une licence de Lettres à l’Université de Lausanne et enseigne à temps partiel tout en dirigeant (jusqu’en 2000) Aparté, une galerie d’art lausannoise consacrée aux artistes contemporains. En 1992, il écrit son premier roman Quartier terre puis vient Le café du professeur publié aux Editions de l’Age d’Homme en 1995 et Ci-gisent ui obtient le Prix Édouard Rod en 1998. En 1998, il co-fonde la revue Les Acariens. En 2006, il est (avec Agota Kristof et Nöelle Revaz) invité à représenter la Suisse au Salon du livre de Paris où la Francophonie est hôte d’honneur. En 2016, l’évocation de la vie du violoniste et artiste Louis Soutter, dans Louis Soutter, probablement, lui vaut un prix de littérature suisse. Sans Silke, paru en 2019, a reçu le prix Rambert.

ven 03 – sam 04 déc 2021
ven 03 déc 2021 19:00
sam 04 déc 2021 19:00
Entrée libre sur réservation