<p>“Temps séquence” / Couverture du programme détaillé de l’événement</p>

Alexander J. Seiler

Temps séquence : Une rétrospective des films de Alexander J.Seiler

sam 13 – dim 21 nov 1999

Né en 1928 à Zurich, Alexander J. Seiler étudie la littérature, la philososphie et la sociologie à Bâle, Munich et Paris. Il termine ses études à l'Institut de Sciences théâtrales de l'Université de Vienne (Autriche) avec une thèse de doctorat sur le théâtre de Giraudoux. Il devient journaliste, réalise des films à partir de 1961 en étroite collaboration avec June Kovach et Rob Gnant. En 1963, le Festival de Cannes lui décerne la Palme d'or du court métrage pour "À fleur d'eau" (In wechselndem Gefälle). Suivent alors de nombreux documentaires et quelques fictions. Entre 1971 et 1981, Alexander J. Seiler anime la société de production Nemo Film, en association notamment avec Kurt Gloor, Markus Imhoof, Fredi M. Murer et Yves Yersin. Il s'engage simultanément à défendre l'essor et le statut du cinéma en Suisse. Homme de lettres, il édite avec Bruno Schärer la revue bimestrielle Einspruch (Objection) de 1987 à 1991, collaborant dans ce cadre avec Max Frisch, Peter Bichsel, Adolf Muschg et Arnold Künzli, parmi d'autres. Il a lui-même rédigé plusieurs ouvrages et déployé une activité de critique de cinéma, notamment dans l'hebdomadaire die Weltwoche. Au carrefour du cinéma suisse réinventé dans l'après 68 helvétique, Alexander J. Seiler illustre de manière exemplaire un septième art engagé tant d'un point de vue social et politique que littéraire et esthétique.

(Retrouvez plus d'informations ainsi que le programme des projections dans la brochure ci-dessous.)

<p>“Temps séquence” / Couverture du programme détaillé de l’événement</p>

“Temps séquence” / Couverture du programme détaillé de l’événement

— © Centre culturel suisse. Paris
sam 13 – dim 21 nov 1999