Sarcloret

Nouvelles chansons, nouveau disque

mar 08–13 avril 1986
Carte Blanche à Michel Moret (Éditions de l'Aire) Carte Blanche à Paul Nizon
“Max, produis-moi très fort !” “Cet inoubliable cri de guerre, imprimé sur la pochette de l'album de Sarcloret, pour vous situer le personnage. En dehors de cette propension à l'humour et de son envie de truster le marché discographique fronçais, Sarcloret est atteint d'une troisième infirmité: il est Suisse. C'est-à-dire très très bourgeois et très très subversif. Il est …

“Max, produis-moi très fort !”

“Cet inoubliable cri de guerre, imprimé sur la pochette de l'album de Sarcloret, pour vous situer le personnage. En dehors de cette propension à l'humour et de son envie de truster le marché discographique fronçais, Sarcloret est atteint d'une troisième infirmité: il est Suisse. C'est-à-dire très très bourgeois et très très subversif. Il est architecte, n'a pas l’Intention d'abandonner ce métier, et fait tous les soirs à bouffer à sa bonne amie. Mois il fait aussi partie de la « mouvance » alternative de Genève, un mouvement de contreculture dont les adeptes se retrouvent au festival du Bols de la Bâtie. Engagé, alors ? “À part ta branlade, j'ai plus de militance. ” Voyez le genre. Dérangeant. Il n'épargne personne, surtout pas ceux qu’il aime, et adore les phrases définitives.
La chanson: « Il faut soutenir la bonne et décourager la mauvaise.» Et toc ! Les babas-rocks: « Ils ont honte de n'être rien, alors ils se collent dans tous les mouvements encensés par Actuel, ils ont toujours la bonne coupe de cheveux au bon moment » Vazyléon!
Sarcloret fait tout à l'envers: son premier album, une auto-production tirée à 2 500 exemplaires, s'appelait Les plus grands succès de Sarcloret. Bonjour la mégalo ! Et le nouveau s'appelle Les premiers adieux de Sarcloret. Sarcloret a des fantasmes de groupies: ça se voit sur les dessins d'Aloys qui ornent sa pochette. Il me montre sa photo : « J'ai bonne façon,comme garçon, non ? » Ben voyons !
Un compatriote à lui me raconte que quand « Sarclo » va voir des spectacles , il s'installe, écoute, puis se lève et fait des commentaires.
Sympa le mec ! Sarcloret est très cultivé: il vous cite Artaud, Topor, Boby Lapointe, Chaval, Delteil de Ton, Charlélie Couture,
Peter Handke, Grotovski (…).
Histoire du Sâr Cloret: il tourne dans les petites salles de Suisse romande. Un soir, Boris Santeff le voit aux Faux-Nez à Lausanne, et se dit (en substance): «Damned! Voici un garçon intéressant!» Il chante une de ses chansons, parle du mec à Renaud, qui en parle à son secrétaire, qui prend en otage Polydor et quatre musiciens d’Odeurs pour leur faire faire le disque du mec. Et pour faire quoi, je vous le demande? De belles chansons d'amour, Mon amour a perdu son chapeauComparaison (n'est pas raison), d'autres chansons qui parlent de désir, de nichons, de fesses et de «petit bâton», des chansons qui parlent de gens, et un rock dont le texte résume assez bien le personnage: Déconner, déconner, on peut pas toujours déconner.
Sarcloret aime le caustique, pas l'encaustique. Il trouve qu'il y a trop de « sirop » dans Chanson. Allez, pour lui, on fera une exception!»
Texte : Laurence Lefèvre (Chanson)

mar 08–13 avril 1986

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.