Nives Widauer — © Centre culturel suisse. Paris

Nives Widauer

Antichambre

sam 18 mai – dim 21 juil 2019
Entrée libre

Samedi 18 mai ouverture exceptionnelle jusqu’à 22h à l’occasion de la Nuit européenne des musées 

Chaque samedi et dimanche à 16h, visite flèche de l’exposition

Vendredi 7 juin / 20h

Gravitable

Comment se faufiler entre les vertigineuses strates historiques et culturelles que forment les traces laissées par l’humanité pendant ces derniers milliers d’années ? Comment, par l’art, raviver des objets et symboles oubliés et les faire résonner avec le présent ?

Pour sa première exposition personnelle en France, Nives Widauer présente une série de dessins et tableaux et des installations multimédia. Dans la série d’aquarelles Possibilities, émanant d’une garde-robe de poupée trouvée, elle ouvre la possibilité d’échapper à une image idéalisée, « objectivante » et standardisée de la femme dans la mode et dans les médias. Elle laisse apparaître des spectres, des membres contorsionnés et des silhouettes qui s’animent et se revêtent de ces petits vêtements faits main. Avec la série Seven Human Things, elle propose une relecture iconographique subversive des foulards Hermès, reliant les dessins de cette maison de mode aux défauts humains, tels les sept pêchés mortels. En tant que vidéaste, elle pratique la superposition d’images en mouvement sur des objets ou au sein de grandes installations : dans la projection vidéo sur un ancien gobelin Gone ou dans les installations Monitorlove, qui marquent des croisements entre le temps d’une vie humaine individuelle qui s’estompe et des récits mythologiques sans âge. Si Dumas père décrivit la vie comme « l’antichambre de la mort » dans Le Comte de Monte-Cristo, l’Antichambre de Nives Widauer propose une vision personnelle, ludique, légère de cette transition, de cet endroit de passage, où nous restons toujours des visiteurs, mais qui est tout de même notre foyer.

+

Commissaire de l’exposition : Claire Hoffmann

Biographie

Nives Widauer (1965 à Bâle, vit et travaille à Vienne) a poursuivi des études dans la section audiovisuelle de l’école des arts de Bâle. Parallèlement à ses premières expositions, elle mène une activité de scénographe, et est l’une des premières à intégrer des video feed-back pour des décors de théâtre et d’opéra. Elle a récemment exposé au Kunsthaus Zurich, au Museum Belvedere Wien, au Kunsthistorisches Museum Wien, à l’Austrian Cultural Forum New York, et au SPSI Shanghai.

En 2019 elle présente des expositions personnelles au Palazzo dei Diamanti (Ferrara), Wieneroither und Kohlbacher (Vienne), et présente une forme élargie de son exposition au CCS au Kunstmuseum Olten.

Partenaires

En partenariat avec : le Kunstmuseum Olten où, sous le titre de Sette e Mezzo, l’exposition s’élargira sur sept espaces, correspondant à sept chambres, habités par sept alter ego de Nives Widauer, l’Antichambre étant l’entrée et la sortie, une demi-pièce, qui s’ajoute aux sept chambres. 

Et avec le soutien de Kulturpauschale Basel-Stadt

Partenaires média : Libération, Les Inrockuptibles, Slash, Kunstbulletin

Communiqué de presse

Télécharger le communiqué de presse

Éditions

Édition d’artiste limitée - sac signé Nives Widauer. Éd. 22
Léporello - éditions de cartes postales et texte. Éd. CCS

Éditions en vente à l’accueil du CCS et à la librairie 

sam 18 mai – dim 21 juil 2019
Entrée libre