<p>Frl Rasch, “Beckett’s Dancing Hall” / Photo : D.R.</p>

Frl. Rasch, Gabrielle Gawrysiak

Becketts Dancing Hall

Réinvention de « Nacht und Träume », un scénario de Samuel Beckett, écrit pour la télévision. Un lied de Franz Schubert. Pour quatre hommes. « […] Assis, tête vide. C’est la nuit et ils vont rêver. Faut-il croire qu’ils s’endorment ? Ils rêvent mais ils font le rêve de l’insomniaque […] qui se fait tout seul dans la profondeur du corps et du désir. Ils se préparent à ce qu’ils ont à faire. Ils font le rêve de l’esprit qui doit être fait, fabriqué. Et ils vont recommencer, s’engager à performer la répétition jusqu’à l’épuisement. »

<p>Frl Rasch, “Beckett’s Dancing Hall” / Photo : D.R.</p>

Frl Rasch, “Beckett’s Dancing Hall” / Photo : D.R.

— © Centre culturel suisse. Paris