CARTE BLANCHE À LA HEK (HOUSE OF ELECTRONIC ARTS BASEL)

Tarif : 3/5€

Programme conçu par la HeK Basel.

Dans le cadre de la Biennale Némo.

STÉPHANE RIETHAUSER CIE GILLES JOBIN & ARTANIM à Chaillot - Théâtre national de la danse

À travers divers formats – installations, projections, performances et table ronde –, la HeK (Maison des arts électroniques de Bâle ) présente une sélection d’œuvres en lien avec sa programmation, faisant écho notamment à l’intelligence artificielle. Ce programme est également lié au thème de la Biennale des arts numériques Némo, questionnant le post-humanisme et une disparition imminente de l’humanité en répercussion à la technologie. Les artistes présentés au CCS explorent de nouvelles formes d’interactions entre humains et agents artificiels, tout en examinant nos coexistences futures avec des machines autonomes, de plus en plus fabriquées et implantées dans toutes les couches de notre société.

Avec les oeuvres de Marco Donnarumma & Margherita Pevere, knowbotiq, Dominique Koch et Lawrence Lek.

Programme par Sabine Himmelsbach et Boris Magrini (Hek)

MERCREDI 11 décembre : Marco Donnarumma & Margherita Pevere

20h – Performance : Marco Donnarumma en collaboration avec Margherita Pevere Eingeweide – A Ritual of Coalescence for Two Unstable Bodies, env. 40 min.

Eingeweide – A Ritual of Coalescence for Two Unstable Bodies met en scène un rituel de coalescence. Habitants d’un paysage désolé et surréaliste, deux corps humains se retrouvent violemment imbriqués par une prothèse intelligente (IA), des organes sortis du corps, des reliques de baies informatiques et des restes d’animaux. Loin des idéaux transhumanistes ou des revendications technophobes, Eingeweide crée son propre vocabulaire de signification symbolique tout en révélant les rapports entre les humains, la technologie et les autres vivants comme une forme d’intimité à la fois rude, poétique et humble.

Performance précédée d’une introduction à la Carte Blanche HeK par Sabine Himmelsbach (directrice) et Boris Magrini (curateur).

JEUDI 12 décembre : knowbotiq / Dominique Koch

20h – Performance : knowbotiq The Swiss Psychotropic Refinery - Molecular joy and abstract sex, env. 40 min.

knowbotiq présente dans une conférence performative ses études artistiques en cours sur les processus métaboliques et affectifs de l’or. Des désirs et appétences psychotropes entourent ce métal précieux et brillant – l’or comme drogue. La libération d’endorphines induite par l’avidité, l’augmentation de la production de testostérone due au commerce des dérivés de l’or, les expériences spirituelles de méditation sur les bullions ou la luxure de l’or patriarcal comme bijou sont autant de fabulations affectives excessives, bien au-delà des histoires simplistes qui gravitent autour de ce métal. Les artistes nous invitent à « étirer notre imagination et à changer l’histoire ».

21h – Projection : Dominique Koch, Holobiont Society (2017), 33 min.

Holobiont Society pose la question des stratégies de résistance contemporaines possibles dans une société individualiste, orientée vers le profit, qui génère une croissance économique sous-tendue par les guerres, les dettes et les programmes d’austérité, créant ainsi inégalités, chaos climatique et extinction culturelle et biologique. Le film s’articule autour du concept de « holobionte », terme dérivé de la biologie moléculaire et qui fonctionne, dans l’œuvre de Dominique Koch, comme la métaphore d’un modèle sociopolitique. La Holobiont Society opère comme un contre-modèle spéculatif pour fournir une alternative au jeu plutôt qu’à la narration. 

Samedi 14 décembre : atelier Kill your phone / Lawrence Lek

13h-16h30 – Atelier : Kill your phone – Comment s’éclipser du réseau
sans réservation - en continu

Nos téléphones mobiles nous sont certes très utiles, mais ce sont aussi des espions. Dans cet atelier, vous pourrez coudre une pochette pour téléphone qui le protège de tous signaux et connexions. Un petit « gilet de sauvetage » pour toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas être constamment localisés et considèrent la surveillance permanente d’un œil critique. Cet atelier intitulé « Kill you phone » a été développé par l’artiste Aram Bartholl, il est organisé par Patricia Huijnen, médiatrice à la HeK.
Télécharger le kit de création de la pochette “Kill your phone”

16h30 – Projection : Lawrence Lek AIDOL 爱道 (2019), 85 min. Courtesy the artist and Sadie Coles HQ, London

AIDOL est un long-métrage qui fait suite au film Geomancer. Il porte sur le phénomène mondial du sport électronique, moyen de divertissement de masse en pleine expansion, où les joueurs professionnels s’affrontent dans des tournois internationaux de jeux vidéo. Le film met en vedette une star sur le déclin, Diva, qui recrute Geomancer, aspirant auteur-compositeur – et satellite doté d’une intelligence artificielle – pour préparer un come-back aux Esports olympiques de 2065.

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.