<p>La Conquête de l’inutile, Oscar Gómez Mata - l’Alakran, Centre culturel suisse, 2017 / Photo: Simon Letellier</p>

Oscar Gómez Mata – L’Alakran

La Conquête de l’inutile

« Effort maximum, résultat minimum, ou comment faire des efforts surhumains pour obtenir des détails infimes. » Ainsi peut-on résumer le dernier spectacle de cette compagnie furieusement libre. Des présences qui sont là, mais qui, en vérité, ne sont pas là : des aveugles, des danseurs africains, des personnes masquées, des plongeurs en apnée, des techniciens de théâtre, un boucher shaolin, des politiciens d’un genre nouveau, un personnage avec une tête en carton carrée et une couverture, des joueurs de cornemuse, des musiciens, des chanteurs, des amants, des sportifs.

En partenariat avec Libération

Tue 14 – Fri 17 Mar 2017​, 20 h