<p>Hans Arp, Tristan Tzara et Hans Richter à Zurich, 1918 / Photo : D.R.</p>

Dada à Zurich

Capitale artistique du monde

Sat 05 Mar 1994​, 17h

Marc Dachy, Judith Rossli, Juri Steiner, Alexis Forestier

"Le monde ne sera pas perdu, écrivait Audiberti, tant qu'il y aura quelqu'un pour chanter la catastrophe"

Table ronde à l'occasion des représentations du "Cabaret Voltaire"
Dans le courant de l'année 1915 se retrouvent à Zurich quelques jeunes gens écœurés par le carnage, ainsi que par les systèmes sociaux et culturels qui y conduisent. De leur amitié, de la mise en commun d'énergies parfois contradictoires qu'ils transposent sur le plan artistique naît en quelques jours le Cabaret Voltaire. Petite scène qui permettra l'émergence des premières manifestations du Mouvement Dada, le Cabaret prend ses assises dans une arrière-salle de la taverne de la Meierei, Spiegelgasse. Dans son sillage se forment presqu'immédiatement un groupe, une revue, une galerie. (…)
Texte (extrait) issu de la brochure disponible ci-dessous : "Tant qu'il y a des artistes" - mars 1994.

<p>Hans Arp, Tristan Tzara et Hans Richter à Zurich, 1918 / Photo : D.R.</p>

Hans Arp, Tristan Tzara et Hans Richter à Zurich, 1918 / Photo : D.R.

— © Centre culturel suisse. Paris
Sat 05 Mar 1994​, 17h