Théâtre des Marionnettes de Genève

Comme sur des roulettes Dany, Ariette et Nour

Dany ne souhaite rien de plus que d’intégrer les jeux de ses camarades. Nour réalise qu’en grandissant ses droits rétrécissent systématiquement. Et Ariette découvre que sa grand-mère vénérée perpétue une tradition cruelle et archaïque. En prenant leurs destins à bras le corps, ces trois jeunes personnes donneront lieu à des prises de conscience et à des actes qui impacteront durablement leur existence et celle des autres. Inspirées de trois histoires vraies, trois autrices et trois metteuses en scène rendent hommage à trois héro.ïne.s ordinaires dont le courage et la créativité contribueront – peut-être – à écrire une nouvelle mythologie.

Ici, une valse de marionnettes en trois dimensions et de protagonistes en carton. Là, une ville miniature éclairée par l’utopie. Le dispositif fonctionne comme une machine à rêver. ” Nicolas Joray, Le Courrier 

Elements biographiques

Aude Bourrier (Nour)
Issue de l’école de Théâtre Serge Martin en 2014, Aude Bourrier monte plusieurs spectacles à l’adresse du jeune public qu’elle écrit elle-même. Une plume légère et fraîche qu’elle promène sur les blessures de l’enfance. Elle reçoit une bourse en 2016 pour une résidence d’écriture en Valais. Elle assiste Isabelle Matter à la mise en scène dans plus de six créations et est par ailleurs pour d’autres projets dramaturge, start-upeuse, plongeuse, voyageuse, rêveuse… Elle s’interroge continuellement sur le monde sans jamais trouver de réponse. Elle traque et questionne ces choses qui nous font rêver, celles qui nous font peur, qui n’ont aucun sens. Par un univers ludique et souvent loufoque, drôle et poétique, elle aime bousculer l’ordre établi. Habituée des créations pour le tout jeune public, elle pense le théâtre comme une boîte à outils pouvant aider à traverser l’existence et ses aléas.

Magali Mougel (Ariette)
Formée à l’ENSATT de Lyon et à l’Université de Strasbourg, Magali Mougel se consacre exclusivement à l’écriture de textes pour théâtre depuis 2014. Persuadée que la place de l’auteur est dans le théâtre, elle se prête régulièrement à l’exercice de la commande. Ses pièces sont publiées aux Editions espaces 34 (Erwin Motors Devotion, Guérillères Ordinaires, The Lulu Projekt, Poudre Noire …) et chez Acte Sud (Elle pas princesse, lui pas héros). Son écriture percutante explore les dysfonctionnements et la complexité de la société. Elle met en scène des personnages en proie à la pauvreté, à la violence ou à toute autre forme d’inégalité et questionne sans concession les rapports paradoxaux qui les unissent au reste du monde. Elle est habituée des processus de commande et se rapproche volontiers du plateau et des répétitions, donnant ainsi à son écriture ce supplément de vie.

Noëlle Revaz (Dany)
Romancière suisse maintes fois récompensée (Rapport aux bêtes, Elfina, L’infini livre…), Noëlle Revaz a également prêté sa langue si singulière au théâtre, notamment avec Quand mamie, une pièce radiophonique, et pour une commande de théâtre jeune public Les trois petits cochons, mise en scène par Georges Grbic. Elle cultive un imaginaire exacerbé et cherche à explorer dans cet espace de liberté qu’offre l’écriture de nouvelles façons d’être au monde. Dans ses romans, comme dans ses nouvelles, elle manie les symboles et on est toujours aux limites d’un monde oscillant entre réalisme et surréalisme ; l’étrangeté et le décalage règnent, la cruauté n’est jamais loin, mais toujours se dégage une poésie singulière. Sa langue rythmée et proche de l’oralité l’a déjà amenée à travailler pour le théâtre.

Émilie Bender (Nour)
Recherchant une expression artistique alliant le mouvement et l’écriture, Émilie Bender se forme auprès de Lassaâd Saïdi à Bruxelles. Comédienne tout terrain, elle développe des créations collectives avec la Cie des Rotules effrénées et - depuis 2018 – cherche son propre chemin avec les productions HORS CASES. Une approche du corps, de la matière et du son qui trouve forme dans des spectacles pluridisciplinaires qui l’emmènent irrémédiablement vers l’univers de la marionnette. Elle aime créer une empreinte dans l’esprit des spectateur/trice.s. Que ce soit via la création sonore, les mots ou la marionnette, Émilie défend les petites histoires, celles des petites gens qui illustrent la grande Histoire et nous emmènent dans ses méandres.

Émilie Flacher (Dany)
Directrice artistique de la compagnie Arnica, Émilie Flacher a été formée à la marionnette par Émilie Valantin. Elle est très active dans l’implantation de la marionnette en territoire et s’interroge fortement sur la place de l’écriture contemporaine dans les créations marionnettiques. C’est ce qui l’anime profondément : cette zone où le jeu marionnettique, le jeu d’acteur/trice et les mots d’aujourd’hui dialoguent sans entrave. C’est dans cette brèche qu’Émilie Flacher modèle les différentes couches de sens, pour qu’elles s’interpénètrent et ancrent son travail dans le sensible. Parallèlement, Émilie donne une place particulière aux autres, une importance à ouvrir des espaces de création pour raconter quelque chose, des lieux où tout le monde peut venir se servir et découvrir la marionnette.

Isabelle Matter (Ariette)
Issue de la sociologie, Isabelle Matter continue de déconstruire et de décloisonner le monde de la marionnette et des autres genres théâtraux. Elle fonde d’abord une compagnie pluridisciplinaire, la Cie Déclic qui produit des performances, des expositions, des spectacles pluridisciplinaires. Puis elle s’oriente vers les spectacles avec des marionnettes à destination de larges publics et crée la Compagnie des Hélices, compagnie tout terrain et tout public. Elle est nommée à la tête du TMG en 2015 et continue, en plus de la direction du lieu, de mettre en scène des spectacles. Dans ses créations, elle cherche la forme particulière qui épousera au mieux la parcelle du réel qu’elle souhaite mettre en lumière. Pour ce faire, elle triture la matière, les objets, l’écriture et l’interprétation pour aboutir à une histoire protéiforme. Au travers de ses spectacles, Isabelle cherche à parler des histoires qu’on rencontre dans la « vraie vie », elle n’esquive pas la réalité, elle la dit tout en gardant un regard enjoué et plein d’espoir

Distribution

Aude Bourrier, Magali Mougel, Noëlle Revaz
Comme sur des roulettes (60’, 2020)

Un spectacle créé par le Théâtre des Marionnettes de Genève (CH) en coproduction avec le EPCC Théâtre de Bourg-en-Bresse SCIN marionnette et cirque (FR) et La Bavette- P’tit théâtre de la Vièze à Monthey (CH). Avec le soutien de la DRAC Aura, de la Corodis, de la Loterie Romande, de la Fondation Ernst Göhner et de Pour-cent culturel Migros

Textes : Aude Bourrier, Magali Mougel, Noëlle Revaz
Mises en scène : Émilie Bender, Émilie Flacher, Isabelle Matter
assistées de Maëlle Le Gall
Interprétation : Nadim Ahmed, Aude Bourrier (en remplacement de Delphine Barut)
Marionnettes et accessoires : Yangalie Kohlbrenner
Scénographie : Fredy Porras
Construction : Martin Rautenstrauch
Costumes : Verena Dubach
Son et musique : Julien Israelian
Lumières et régie : David da Cruz

 

Partenaires

En partenariat avec Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette