Fabrice Gorgerat / Cie Jours tranquilles

Blanche / Katrina (2016, 75’, 1re française)

Tue 10–13 May 2016, 20h
Marco Poloni Marie Lusa
Du personnage de Blanche, dernier avatar d’un romantisme décati dans Un Tramway nommé désir , à Katrina, ouragan dévastateur qui pulvérisa la Nouvelle Orléans en 2005, il y a un décalage d’une soixantaine d’années. Et si l’héroïne de Tennessee Williams était à l’origine de l’effet domino qui aboutira à la destruction de la ville …

Du personnage de Blanche, dernier avatar d’un romantisme décati dans Un Tramway nommé désir, à Katrina, ouragan dévastateur qui pulvérisa la Nouvelle Orléans en 2005, il y a un décalage d’une soixantaine d’années. Et si l’héroïne de Tennessee Williams était à l’origine de l’effet domino qui aboutira à la destruction de la ville ? Les catastrophes climatiques contiennent en elles une violence et une part d’irrationnel qui renvoient l’homme à des interrogations et des phénomènes qui le dépassent. Le théâtre est à même de donner forme à ces questions et de transformer ainsi nos terreurs en oeuvres d’art.

www.jourstranquilles.com

En partenariat avec La Terrasse

Tue 10–13 May 2016, 20h

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.