Tamia et Pierre Favre

Jazz - Coup d'envoi

sam 28 sept 1985, 21h00
Yvette Théraulaz Peter Wyssbrod
Ils ont tous deux en commun le chant. Pierre Favre est en effet un précurseur de la percussion mélodique. L'instrument, qu'il a élaboré au cours de quatorze années de percussion solo, donne une grande part au travail mélodique. Autour d'une batterie relativement classique, des claviers de métaux (pour la plupart accordés) : claviers de gongs, de crotales, de cloches, arbres de cymbales… Tamia fut une pionnière des …

Ils ont tous deux en commun le chant. Pierre Favre est en effet un précurseur de la percussion mélodique. L'instrument, qu'il a élaboré au cours de quatorze années de percussion solo, donne une grande part au travail mélodique. Autour d'une batterie relativement classique, des claviers de métaux (pour la plupart accordés) : claviers de gongs, de crotales, de cloches, arbres de cymbales… Tamia fut une pionnière des recherches sur la voix-instrument. Quinze ans plus tard, sa préoccupation est moins celle de l'instrument (la voix) que celle de la musique (le chant). Faire des sons inouïs ne peut être un but en soi, ils n'ont d'intérêt que s'ils s'incrivent dans un langage. De même que Tamia a surtout chanté en voix solo, Pierre Favre, parallèlement à son activité de batteur, a beaucoup joué en percussion solo. C'est donc la rencontre de deux solistes. (Retrouvez le détail des évènements dans le document ci-dessous.)

sam 28 sept 1985, 21h00

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.