PLAYS AND RULES. JEUX ET TRACES DANS LA PHOTOGRAPHIE

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée. 

Atelier : 18h30

Discussions et performances : 20h

VEIN TRIO SWISS PHOTO BOOKS

Un programme de discussions et de performances imaginé par Nadine Wietlisbach, directrice du Fotomuseum Winterthur, autour de la photographie digitalisée, de son accès par le jeu, l’interaction, la médiation et des possibles discursifs et curatoriaux induits. Il est précédé d’un atelier proposant une approche consciente et critique de l’utilisation de l’image numérique. Avec : Nadine Wietlisbach, Carol Baumgartner, Christina Müller et Marco de Mutiis du Fotomuseum Winterthur, Jon Uriarte de The Photographers’ Gallery (Londres), et Balz Isler, artiste.

18:30: Présentation interactive par Nadine Wietlisbach, directrice, Carol Baumgartner et Christina Müller, médiatrices, Fotomuseum Winterthur

20:00: Who Did It Better In Google Street View World Championship, “conférence jouée” par Marco De Mutiis, curateur digital au Fotomuseum Winterthur et John Uriarte, curateur (digital programme) à The Photographers’ Gallery (Londres)

21:00: RES(TS)OLUTION, performance par Balz Isler , artiste (40’)
“L’artiste Balz Isler (CH) est un penseur, musicien, performeur et stimulateur. Dans ses installations-performances mulitmedia, il montre, dépasse et traduit des data sous forme de vidéo, photographies, sons et textes en “temps-réel” (Paul Virilio). Il collecte sa matière initiale dans des archives publiques et privées et des portails en ligne qu’il conjugue selon des critères subjectifs et informels. Ces fragments visuels et accoustiques sont réarrangés pour former de nouvelles relations dans une stratégie d’assemblage, de répétition et de projection. Avec l’utilisation de la voix et de ses répliques digitales, Balz Isler transmet ses pensées personnelles sur “le monde derrière le monde” imbriqué dans les images. Son travail artistique mêle des expériences physique et subjectives avec le flot des images dans des concepts abstraits, qui implique un infini subjectif de perception, d’expérience et de navigation.”_Ulrike Gerhardt et Signe Koefoed

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.