Paul Nizon

Nizon la nuit

ven 22 oct 1999
Le Nouveau Recueil Quatuor Amar
Paul Nizon est né en 1929 à Berne. Il étudie l'histoire de l'art à Berne et à Munich, soutient une thèse de doctorat sur Van Gogh et devient, pour trois ans, assistant au Musée Historique de Berne. En 1959 paraît un court récit minimaliste, Die Gleitenden Plätze (“Les lieux mouvants”), qui attire immédiatement l'attention de la critique. En 1960, il passe une année à l'Institut …

Paul Nizon est né en 1929 à Berne. Il étudie l'histoire de l'art à Berne et à Munich, soutient une thèse de doctorat sur Van Gogh et devient, pour trois ans, assistant au Musée Historique de Berne. En 1959 paraît un court récit minimaliste, Die Gleitenden Plätze (“Les lieux mouvants”), qui attire immédiatement l'attention de la critique. En 1960, il passe une année à l'Institut Suisse de Rome. C'est dans cette ville qu'il trouve les matériaux avec lesquels il élaborera Canto, qui paraîtra en 1963. Après cette année romaine, Nizon revient en Suisse, à Zürich. Il dirige pendant un an la rubrique de critique d'art de la Neue Zürcher Zeitung. Après quoi, il devient critique d'art indépendant, métier qu'il exercera jusqu'en 1972. Pendant cette période, il publie : en 1970, Diskurs in der Enge, un pamphlet sur la culture en Suisse ; en 1971, Im Hause enden die Geschichten (“Dans la maison les histoires se défont”), que l'auteur définit comme une somme de matériaux sur l'enfance pour un roman à écrire. En 1972 paraît Untertauchen (“Immersion”), récit d'une aventure à Barcelone et, en 1975, Stolz, souvent comparé par la critique au Werther de Goethe et au Lenz de Büchner. Après un long voyage en Extrême Orient et en Amérique, Paul Nizon s'établit définitivement à Paris en 1977, dans le petit appartement de Montmartre que nous retrouverons dans Das Jahr des Liebe (“L'Année de l'amour”), paru en 1981. 1983 : Aber wo ist das Leben, recueil de nouvelles et d'essais. 1984 : Nizon est invité à la Goethe Universität de Francfort pour un cycle de conférences sur sa poétique. Ces “leçons de Francfort” seront publiées en 1985 sous le titre Am Schreiben geben Frankfurter Vorlesungen (“Marcher à l'écriture”). 1989 : Im Bauch des Wals. Caprichos (“Dans le ventre de la baleine. Capriccios”) 1991: Goya paraît simultanément en cinq langues chez Flohic, à Paris. Über den Tag und durch die Jahre, recueil d'essais, d'informations et de dépêches allant de 1960 à 1990, paraît en Allemagne. Le dernier livre de Paul Nizon s'intitule Hund, Beichte am Mittag (“Chien”). Il est paru chez Actes Sud en 1998. Paul Nizon a reçu de nombreux prix littéraires. Tous ses livres ont été publiés en Allemagne chez Suhrkamp Verlag. Les traductions françaises en sont parues aux éditions Actes Sud, Flohic et Jacqueline Chambon.

(Retrouvez plus d'informations dans la brochure ci-dessous.)

ven 22 oct 1999

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.