Lise Visinand

Grâce à toi

mer 16–17 juin 1999
Jean-Blaise Junod Renée Green & Lisl Ponger
« Grâce à toi » Comment la passion de la scène vient-elle à une enfant de milieu modeste, Lise Visinand, dans un village ouvrier du Jura suisse ­Tavannes ­ durant la seconde Guerre mondiale, quand elle débute au théâtre amateur ? Une vie qui semble pourtant toute tracée : école de commerce à la Chaux-de-Fonds. Mais les tournées de spectacles venus de France s'en mêleront : alors la jeune …

« Grâce à toi »
Comment la passion de la scène vient-elle à une enfant de milieu modeste, Lise Visinand, dans un village ouvrier du Jura suisse ­Tavannes ­ durant la seconde Guerre mondiale, quand elle débute au théâtre amateur ? Une vie qui semble pourtant toute tracée : école de commerce à la Chaux-de-Fonds. Mais les tournées de spectacles venus de France s'en mêleront : alors la jeune fille fait des petits boulots de toutes sortes pour financer ses études théâtrales à l'École Nationale de Strasbourg (dirigée alors par Michel Saint-Denis et Hubert Gignoux), où elle a été admise. Après quoi, ajoute Lise Visinand, j'ai eu la grande chance de passer par les plus belles scènes de la décentralisation française: du Théâtre de la Cité de Villeurbanne, de Roger Planchon, à la Maison de la Culture de Grenoble, de la Comédie de l'Est à la Comédie des Alpes, du Théâtre de Bourgogne au Théâtre Populaire de Lorraine. Sans oublier le petit Théâtre de Saône-et-Loire qu'elle a créé avec Jacques Bailliart, son compagnon. Une vie de théâtre nourrie de rencontres, de lectures et d'émotions, que Lise Visinand raconte dans Grâce à toi, spectacle solo qu'elle a créé en 1997 à l'Espace des Arts de Chalon-sur-Saône. Un plateau nu, une servante allumée et une “vieille femme assise sur une petite chaise d'enfant, grand manteau noir chargé d'histoires: son histoire à elle et l'enchevêtrement de celle-ci avec la violence de la grande Histoire des hommes”.

mer 16–17 juin 1999

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.