Jörg Steiner, Peter Bischel, Hans Koch

Textes et contre-textes

sam 30 sept 1989
Eva Aeppli Daniel Schmid
Spectacle littéraire. Jörg Steiner “Un accroc dans le filet”, Peter Bichsel “Les Saisons”, musique par Hans Koch. Jörg Steiner naît à Bienne le 26 octobre 1930. Il interrompt son apprentissage de droguiste pour passer son brevet d'enseignant en 1952. Il travaille par la suite dans une maison pour jeunes inadaptés et comme directeur d'école primaire dans la région de Bienne. Il voyage en Espagne, en …

Spectacle littéraire. Jörg Steiner “Un accroc dans le filet”, Peter Bichsel “Les Saisons”, musique par Hans Koch.

Jörg Steiner naît à Bienne le 26 octobre 1930. Il interrompt son apprentissage de droguiste pour passer son brevet d'enseignant en 1952. Il travaille par la suite dans une maison pour jeunes inadaptés et comme directeur d'école primaire dans la région de Bienne. Il voyage en Espagne, en France, en Afrique de l'Est, en Italie, en Tchécoslovaquie et en Amérique. De 1955 à 1960, il travaille aux Éditions «Verlag der Vorstadtpresse», dont il est lui-même le fondateur. En 1961, c'est lui qui écrit la page littéraire du quotidien «Bieler Tagblatt», et de 1970 à 1972, il est boursier au théâtre de Bâle. Son œuvre comprend romans, récits et poèmes. Il écrit également plusieurs livres pour enfants, avec la collaboration de l'illustrateur Jörg Müller. Auteur indépendant, il vit à Bienne jusqu'à sa mort, le 20 janvier 2013.

Auteur prolifique, il a reçu de nombreux prix et récompenses, dont le Prix international Charles Veillon en 1967, le Prix de littérature de la ville de Berne en 1969, le Grand Prix de littérature du canton de Berne en 1976, le Prix allemand du disque jeunesse en 1981, le Prix de la paix Gustav Heinemann en 1982, le Prix allemand de littérature jeunesse en 1990, le Prix Erich Fried en 1994, le Prix de littérature de Berlin en 1998 et le Prix Max Frisch de la ville de Zurich en 2002.

Peter Bischel né en 1935 à Lucerne, mais grandi dans le nord de la Suisse à Olten. Peter Bichsel fut instituteur, puis conseiller politique, avant de donner des chroniques dans les journaux et des cours d’écriture dans des universités américaines. Histoires enfantines, qu’il a improvisé et composé à haute voix dans des cafés, et dont il a donné plusieurs enregistrements, a été traduit dans le monde entier et souvent adapté au théâtre. Deux autres succès à la prose transparente et à la poésie dépouillée sont parus en France : Le Laitier et Les Saisons (Gallimard). La légende dit qu’il a juré de ne jamais mettre les pieds à Paris.

Hans Koch joue de la clarinette basse et du saxophone soprano. Il a côtoyé en Europe, en Amérique et en Asie des musiciens comme Cecil Taylor, Evan Parker, Fred Frith, Paul Lovens, Barry Guy, Barre Philips, Phil Minton, Peter Kowald, Hans Reichel, Tom Cora, Jim O’Rourke, Fennesz, Elliott Sharp, Anthony Coleman, DJ M.Singe, Voicecrak, Günter Müller, Jean-Marc Montera et Joëlle Léandre, tout en poursuivant son aventure avec le trio Koch-Schütz-Studer. Il a publié des disques compacts sur plusieurs étiquettes.

sam 30 sept 1989

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.