Comment rester zen

dim 27 avril–28 sept 2003
James Whitney, Jordan Belson, John Whitney Franz Reichle
Dans la continuité de notre concept général qui repose sur la pratique de la multi et interdisciplinarité, nous aborderons dans ce deuxième événement de 2003 une autre facette de cette problématique. Nous tenterons cette fois de percevoir avec quelles subtilités chaque discipline artistique aborde un même questionnement. Nous ferons converger chacune d'elles vers un thème fédérateur: COMMENT …

Dans la continuité de notre concept général qui repose sur la pratique de la multi et interdisciplinarité, nous aborderons dans ce deuxième événement de 2003 une autre facette de cette problématique. Nous tenterons cette fois de percevoir avec quelles subtilités chaque discipline artistique aborde un même questionnement.

Nous ferons converger chacune d'elles vers un thème fédérateur: COMMENT RESTER ZEN. Comment chaque discipline va-t-elle approprier, aborder, analyser ou décrypter cette thématique ? Quels éléments en seront-ils cristallisés de façon à nous être “communiqués” ?

L'objectif est de rendre évidentes les différences d'écriture de la création artistique, dues en partie aux médiums disponibles. Peuvent-elles être comparées aux formes variées du langage ou se rapportent-elles plutôt aux cultures multiples qui composent notre monde et dont la langue fait partie intégrante ?

COMMENT RESTER ZEN réunit notamment les sphères du privé, de l'intime, du méditatif, du secret, de la recherche du soi, de la spiritualité, de l'aura et des différents niveaux de conscience. Nous ne prétendons pas aborder ce thème dans son ensemble vu sa complexité, mais plutôt en présenter quelques éclats que nous espérons significatifs.

L'art se nourrit en permanence de questionnements existentiels, sous diverses formes. COMMENT RESTER ZEN se focalise sur l'un d'entre eux, qui nous semble être très actuel: l'analyse de la place de l'individu. Nous avons voulu que cet événement soit ancré dans le calme et ouvert aux différentes formes de “méditations” ainsi qu'à notre relation avec l'intime. En passant au Centre culturel suisse il vous sera également possible, si vous le désirez, de vendre votre secret le plus caché… Cela fait aussi partie de “l'actualité”.

Une exposition collective qui aborde le thème COMMENT RESTER ZEN par différentes approches selon la sensibilité de chaque artiste.
Elle propose des formulations éloignées de la réalité et qui sont en elles-mêmes des moyens d'accéder à la méditation. Ces moyens de méditation sont divers et multiples. Pour certains, ils dépassent l'anecdote pour devenir universels dans leur langage, pour atteindre d'autres niveaux de perception, au-delà de la personnalité de leur auteur, telles les peintures de Pierre-André Ferrand et de Michael Biberstein. La réalité qui nous entoure peut aussi devenir un support de méditation comme les vidéos de David Lamelas, Balthasar Burkhard et son film sur les dunes du désert de Namibie, Sarah Glaisen, Ceal Floyer qui capte la lente progression d'une tache d'encre sur une feuille de buvard ou encore les “dormeurs” de Zilla Leutenegger ou les dessins de Didier Rittener.
La réalité de notre condition humaine, dans sa part intime la plus secrète, est expérimentée en direct avec le dispositif de Elodie Pong. Sylvie Fleury propose des installations et objets pour rester zen et Vidya Gastaldon une représentation revisitée d'un chaman et de son environnement, tout comme Nic Hess et son bouddha réalisé avec du matériel de construction, ainsi que les oeuvres de Nathalie Rebholz et Daniele Buetti sont du domaine de la représentation. Une vie à la recherche de la captation des ondes telluriques est retracée dans le reportage de Jürg Hassler qui a suivi les expériences de Hannes Bossert.

dim 27 avril–28 sept 2003

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.