Bernard Aebischer et Vittorio Magnago Lampugnani

Bâle, le Campus Novartis

ven 26 févr 2010, 20h00
Matthias Zschokke Jean-Xavier de Lestrade
Bâle est aujourd'hui le principal pôle européen dans le domaine des sciences de la vie. Parallèlement, la ville se distingue par une tradition d'excellence dans l'architecture. Le Campus Novartis est un projet à la rencontre de ces deux domaines. Reconversion d'une aire industrielle de 20 hectares, il se développe sur la base d'un plan directeur conçu par Vittorio Magnago Lampugnani. Des architectes tels que Diener & …

Bâle est aujourd'hui le principal pôle européen dans le domaine des sciences de la vie. Parallèlement, la ville se distingue par une tradition d'excellence dans l'architecture. Le Campus Novartis est un projet à la rencontre de ces deux domaines.

Reconversion d'une aire industrielle de 20 hectares, il se développe sur la base d'un plan directeur conçu par Vittorio Magnago Lampugnani. Des architectes tels que Diener & Diener, SANAA, Frank O. Gehry ou Tadao Ando se sont vus confier la réalisation des différents éléments de l'ensemble. L'étroite collaboration entre les autorités politiquers et l'entreprise, est dans ce cas particulièrement significative. Elle vise à inscrire ce chantier dans une réflexion urbanistique globale. Bernard Aebischer est responsable de la coordination pour la planification et la construction du Campus Novartis. Vittorio Magnago Lampugnani est professeur d’histoire de l’urbanisme à l’École polytechnique fédérale de Zurich, architecte à Milan et ancien directeur du Deutsches Architekturmuseum de Francfort.

Cette table ronde est programmée et animée par Matthieu Jaccard, architecte et historien de l’art - en partenariat avec L'Hebdo.

ven 26 févr 2010, 20h00

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.