João César Monteiro, Manoel De Oliveira et Jean Rouch

Cinéma de poésie I, Portugal

Thu 11 Dec 2008
La cinémathèque suisse : un cinéma en forme de poésie Pier Paolo Pasolini
SOPHIA DE MELLO BREYNER ANDERSEN (1968,17') de João César Monteiro Le premier film du cinéaste rend hommage à l’une des plus grandes poétesses portugaises. Née à Porto (1919-2004) d'une famille aristocratique, engagée politiquement à gauche, elle fut de tous les combats qui ont porté la démocratie au Portugal. Avec le concours de l'Institut Camoes EN UNE POIGNEE DE MAINS AMIES (FLEUVE QUI, PAR …

SOPHIA DE MELLO BREYNER ANDERSEN (1968,17') de João César Monteiro

Le premier film du cinéaste rend hommage à l’une des plus grandes poétesses portugaises. Née à Porto (1919-2004) d'une famille aristocratique, engagée politiquement à gauche, elle fut de tous les combats qui ont porté la démocratie au Portugal. Avec le concours de l'Institut Camoes

EN UNE POIGNEE DE MAINS AMIES (FLEUVE QUI, PAR DESSOUS LES PONTS, OUVRE LA PORTE DE LA MER…),(1997, 86')
de Manoel de Oliveira et Jean Rouch

En dégustant un vieux porto, je parlais avec Manoel des ponts du Douro, et tout de suite, nous fûmes du même avis: de tous ces ponts, la grande œuvre d’art, dans cette capitale de l’architecture moderne, était le pont que Gustave Eiffel y avait jeté avant de construire sa tour à Paris. En mois de cinq minutes, le projet fut construit: Manoel écrirait un poème que nous filmerions avec nos copains. Et comme dans tous les rêves d’enfants, nous le réalisâmes en moins d’une semaine, en sillonnant les rives du Douro à pied, en voiture, en hélicoptère, revenant sur nos pas, à la poursuite de nuages merveilleux, Manoel et moi hurlant les stances d’un poème inspiré par le vent, le fleuve et l’amitié.” J.R.

www.lesecransdocumentaires.org

Thu 11 Dec 2008

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.