Franz Gertsch

Bois gravés monumentaux 1986-2000

Sat 24 Feb–15 Apr 2001
Maurice Magnoni Visions du réel
Exposition réalisée par Rainer Michael Mason conservateur du cabinet des estampes, Genève. Franz Gertsch a exposé à Bâle, Berlin, New York et Vienne, mais jamais à Paris sauf à considérer sa participation en 1974 au grand dossier des Hyperréalistes américains / Réalistes européens, au CNAC. Ce titre suffit à indiquer la famille d'origine de l'artiste né en 1930 dans le Canton de …

Exposition réalisée par Rainer Michael Mason conservateur du cabinet des estampes, Genève.

Franz Gertsch a exposé à Bâle, Berlin, New York et Vienne, mais jamais à Paris sauf à considérer sa participation en 1974 au grand dossier des Hyperréalistes américains / Réalistes européens, au CNAC. Ce titre suffit à indiquer la famille d'origine de l'artiste né en 1930 dans le Canton de Berne. Son œuvre est une lente exploration, en grand format le plus souvent, du réel que l'appareil photographique peut saisir, les mots assez clairement décrire, et le pinceau traduire. C'est là d'ailleurs que se produit la transmutation fondamentale: l'objet regardé échappe à l'objectif, dévie le discours, rebondit dans l'espace du regard désirant et de l'imaginaire. Mais ce n'est pas comme peintre que Franz Gertsch est présenté au Centre culturel suisse de Paris. On n'y verra donc pas Silvia (1997-1998), le monumental portrait « Renaissance » (montré à la dernière Biennale de Venise), ni les immenses détails de forêts vierges d'herbes basculant dans l'abstraction des formes et des teintes comme autant de paysages quasi cosmiques. Le volet retenu est celui de la gravure, dans des dimensions qui atteignent facilement 234 x 181 cm, si ce n'est 202 x 549 cm (il s'agit alors du triptyque Schwarzwasser II [1993-1994], qui fait rouler son flot noir sur les pierres et la lumière frisante d'un rapide contemplé près de Rüschegg).

Sat 24 Feb–15 Apr 2001

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.