février-avril 2013

du mardi 9 au mercredi 10 avril 2013 / 20h

Littérature

Carte blanche aux éditions Zoé

En 1975, à Genève, en pleine effervescence soixante-huitarde, quatre femmes lancent leur maison d’édition. Elles lui donnent un nom énergique, Zoé, la vie, publient des textes militants, parmi lesquels les Reportages en Suisse du journaliste Nicolas Meienberg feront date. Après quelques années d’artisanat engagé, Marlyse Pietri reste seule à la barre. Zoé se professionnalise et se constitue une image de qualité littéraire grâce à une politique d’auteurs exigeante. Une de ses fiertés: la fidélité à un écrivain aussi singulier que Jean-Marc Lovay. La maison se signale aussi par les traductions d’auteurs de Suisse alémanique. Parmi eux, Gerhard Meier, dont la trilogie – L’Ile des morts, Borodino, La Ballade de la neige – est une révélation. Un autre auteur-phare: Matthias Zschokke, dont Zoé suit la carrière depuis Max, en 1988, premier prix Walser. C’est aussi Matthias Zschokke qui a ouvert à l’édition suisse la porte des prix littéraires français, en remportant le Femina étranger 2009 avec Maurice à la poule.

Mardi 09.04.13 / 20h
Lecture d’extraits de 39 rue de Berne de Max Lobe et d’Eclairs de chaleur d’Olive Senior par le collectif Findemoi. Mise en scène : Benoît Blampain. En présence de Max Lobe.

Camerounais établi à Genève, Max Lobe raconte dans une langue haute en couleurs, inventive, généreuse et drôle, la vie des Africains arrivés en Europe sans papier, de la manière la plus fine qui soit. Olive Senior est une grande dame jamaïquaine de la nouvelle. Traduite pour la première fois en français sa langue métissée de créole et de langue plus classique est un modèle pour Max Lobe.

Mercredi 10.04.13 / 20h
Lecture des lettres de Blaise Cendrars par Benoît Blampain, à l’occasion du lancement de la collection « Cendrars en toutes lettres ». Discussion avec Jay Bochner, éditeur de la correspondance entre Blaise Cendrars et Henry Miller et Michèle Touret, éditrice des lettres de Blaise Cendrars à Robert Guiette.

À l’heure où l’œuvre de Blaise Cendrars entre dans la collection de La Pléiade, les éditions Zoé proposent de faire connaître un « autre Cendrars », plus intime. En situation d’amitié ou de confiance, Cendrars ajuste son propos, évoque sa situation personnelle, le travail en cours, ses intentions d’auteur.

A voir sur le web >

entrée libre / réservation : 01 42 71 95 70 ou ccs@ccsparis.com

La Fondation Pro Helvetia soutient la culture suisse et favorise sa diffusion en Suisse et dans le monde

Centre culturel suisse Paris / 32-38, rue des Francs-Bourgeois / F-75003 Paris / +33 (0)1 42 71 44 50 / Contact